Règle du jeu de Schwimmen

Envie de jouer à des jeux de cartes? C'est possible et vous pouvez y jouer en ligne!

Exoty.com
jeux-de-cartes.com

Au Schwimmen, il s’agit de parvenir à marquer des points avec ses cartes pour obtenir un total de 31 ou 32 points avec des cartes d’une même couleur, ou d’arriver à réunir trois cartes de la même valeur.

Présentation

Ce jeu de cartes est déjà connu sous une autre appellation anglo-saxonne, le « Trente-et-un ». Le nom de Schwimmen lui vient surtout d’Allemagne si dans l’ouest de l’Autriche, on préfère plutôt l’appeler schnauts, knack ou hosen’runter. Mais dans tous les cas, l’objectif reste le même : essayer d’atteindre un total de 31 points avec ses cartes en main. Un talon mis au centre de la table permettra à chaque joueur de remplacer quelques-unes de ses cartes pour y parvenir et s’y rapprocher le plus possible.

Le Schwimmen a déjà connu des beaux jours dès le XVe siècle sur les tables de jeux européennes. Cependant, aucun ouvrage ou recueil ne mentionne l’origine réelle du jeu, ni pourquoi ses concepteurs ont choisi le nombre 31 comme objectif. On pourrait aussi d’ailleurs émettre la même remarque pour le jeu de Vingt et un. Ce qui est sûr c’est que l’expression « et un » après le Vingt et le Trente provient de la considération particulière que l’on prête à l’As et à sa valeur basculante entre le 1 et le 11.

Le jeu séduit forcément par sa simplicité car les règles sont simples et donc faciles à retenir. La stratégie de jeu se réduit à un minimum d’audace et un suivi plus ou moins soutenu des cartes jouées afin de mieux anticiper la nature des cartes qui restent à venir. De plus, il existe de nombreuses possibilités pour arriver à 31 points, soit avec des combinaisons As+figures ou des cartes de la même couleur. Aussi la partie n’aura-t-elle pas trop à attendre pour voir son vainqueur.

À la différence des autres jeux comme le Poker, par exemple, l’habileté du joueur n’est pas trop sollicitée et il n’est point indispensable d’avoir une lourde expérience pour sortir victorieux d’une partie de Schwimmen. C’est l’une des caractéristiques principales des jeux de hasard.

Et bien que le jeu puisse se jouer tranquillement en famille ou entre amis, le Schwimmen peut devenir également une bataille acharnée entre des joueurs quand l’enjeu prend une nature plus lucrative que de simples jetons.

Le but du jeu

Il s’agit de parvenir à marquer des points avec ses cartes pour obtenir un total de 31 ou 32 points avec des cartes d’une même couleur, ou d’arriver à réunir trois cartes de la même valeur. Pour cela, trois cartes sont mises à la disposition des joueurs, avec en plus un talon qui les aidera à enrichir leur main afin de se rapprocher le plus de la valeur limite 31. Et à tout moment du jeu, le joueur peut décréter un arrêt quand il a réussi une combinaison gagnante, soit en total de points soit en nature de cartes. En revanche, si le joueur n’a pas pu conserver un seul jeton, on lui donne une dernière chance de se racheter, après laquelle il est chassé de la table en cas d’échec.

La distribution

Le Schwimmen se joue avec un jeu de 32 cartes issues d’un jeu classique de 52 cartes où l’on a écarté celles portant les numéros de Deux à Six. Il faut également des jetons, d’habitude trois par joueur. Il se pratique avec un nombre de joueurs qui peut varier de 2 à 8. Seulement plus le nombre de joueurs est élevé, moins sera la probabilité de réunir les bonnes combinaisons.

Le premier joueur est désigné au hasard et il commence par bien mélanger les cartes. Ensuite, le donneur distribue trois cartes à chacun des joueurs, en une seule fois, avant de déposer trois autres cartes à face cachée sur la table. Pendant qu’il est en service, le donneur, juste après la donne, peut garder toutes ses cartes ou les échanger contre les cartes restantes. Néanmoins, s’il décide de remplacer celles qu’il a reçues, il ne devra regarder ni les anciennes ni les nouvelles avant que l’échange ne soit effectif. Après, les cartes qu’il a rejetées rejoignent une place réservée pour. Ensuite, le jeu peut commencer.

Les valeurs des cartes

En Schwimmen, les valeurs des cartes ne s’écartent pas trop des conventions habituelles adoptées dans les jeux de la même lignée.

Ainsi, l’As porte le rang le plus haut et vaut 11 points. Suivent ensuite les trois figures, Roi, Dame et Valet qui font gagner chacune 10 points. Les autres cartes, du Deux au Neuf, s’évaluent selon leur valeur numérale.

Pour qu’une combinaison soit considérée comme un Trente et un réussi, les cartes qui la composent doivent revêtir la même couleur dont un As et deux autres cartes valant 10 points comme un Roi, Dame ou un Dix. La liste des combinaisons susceptibles d’engendrer un 31 se dresse comme suit :

– As + Roi + Dame
– As + Roi + Valet
– As + Roi + Dix
– As + Dame + Valet
– As + Dame + Dix
– As + Valet + Dix

On notera alors que les trois cartes d’une main ne pourront pas dépasser 31 si l’on se conforme strictement aux règles du jeu. En effet, les seules combinaisons qui peuvent totaliser des points supérieurs à 31 sont au nombre de deux : As + As + As (33 points), As + As + Figure (32 points). Toutefois, ces combinaisons ne pourront être validées dans la mesure où les trois ne pourront jamais être de la même couleur, idem pour les deux As de la seconde combinaison. Cependant, une convention dans le jeu stipule que :

– les trois As seront comptés pour un total de 32 points. Et si le trio n’est pas d’As mais d’une autre hauteur, il vaudra alors 30,5 points ;
– une main composée de trois cartes d’une même couleur fait gagner 31 points ;
– une main formée de trois cartes d’une même hauteur donnera 30,5 points à son détenteur.

Au cas où toutes les cartes d’une main ne porteraient pas la même couleur et :

– si les trois sont toutes de couleurs différentes, par exemple, 8?, V?, 9?, c’est la carte occupant la valeur la plus haute, ici le V?, qui représente la main ;
– si deux parmi les trois cartes ont des couleurs identiques, par exemple, A?, 10?, 9?, le joueur marquera 19 points correspondant aux deux cartes en ?.

Les combinaisons reconnues

Il existe deux combinaisons types en Schwimmen qui permettent d’arrêter le jeu en cours de partie :

– le feuer (feu) : c’est un ensemble de cartes formé de trois As et qui rapporte 32 points ;
– le schnautz : c’est un ensemble de trois cartes d’une même couleur et qui fait marquer 31 points.

Le déroulement du jeu

C’est le joueur situé à gauche du donneur qui démarre la partie et le mouvement du jeu suit le sens des aiguilles d’une montre. En vue d’améliorer sa main, le joueur peut échanger l’une de ses cartes avec l’une de celles qui sont déjà découvertes sur la table. Mais il peut également passer son tour. Toutefois, dans le cas où tous les joueurs auraient décidé de passer leur tour, le donneur ramasse les trois cartes initialement découvertes et mettent à leur place de nouvelles cartes issues du talon. Et la partie suit son cours.

Un joueur a la possibilité d’arrêter la partie, après avoir joué, s’il pense que sa main est suffisamment satisfaisante et que ce ne sera plus la peine d’aller plus loin. Dans ce cas, les autres joueurs peuvent encore jouer une dernière fois avant que le jeu ne soit interrompu. Cependant, d’autres évènements peuvent également déclencher la fin du jeu comme le fait réussir à former certaines combinaisons gagnantes (Feuer ou Schnautz). Mais il faut toutefois les annoncer haut et fort pour que l’action soit validée.

Si le jeu est arrêté pour des raisons citées plus haut, notamment avec un schnautz, le joueur qui détient la main la plus faible doit payer un jeton. Cependant, si cet arrêt a été dû à un feuer et si le déclarant réussit son coup et gagne, tous les autres joueurs doivent se défaire d’un jeton.

Comptage des points

Le comptage de points s’effectue suivant les valeurs des cartes décrites précédemment. Il est réalisé après qu’un joueur se soit prononcé pour un arrêt de jeu. Il arrive, toutefois, que des égalités de points adviennent entre des joueurs, par exemple, deux joueurs qui détiennent trois cartes de la même couleur, l’un en ? et l’autre en ?. Les deux mains valent toutes les deux 31 points, alors pour les départager, on se base sur les couleurs, lesquelles sont hiérarchisées suivant le classement décroissant suivant : Trèfle, Pique, Cœur et Carreau (?, ?, ? et ?).

Fin de la partie

Quand le joueur a épuisé tous ses jetons, on dira qu’il « nage », il peut poursuivre encore le jeu mais on ne lui offre qu’une dernière chance de se refaire. S’il la rate, il quitte la table.

Le dernier qui est resté sur la table, gagne la partie.

Enfin, le Schwimmen se joue à partir de 10 ans.

Partagez cette règle

Laisser un commentaire