Règle du jeu de Reunion

Envie de jouer à des jeux de cartes? C'est possible et vous pouvez y jouer en ligne!

Exoty.com
jeux-de-cartes.com

Ce jeu de cartes nous vient de l’Ouest de l’Allemagne, plus précisément de la Rhénanie, et a connu une grande popularité au XVIIIe siècle. La Réunion fait partie de la grande famille des jeux de levées et intègre également la notion d’atout pendant les parties. Elle se démarque également par le nombre de joueurs d’une partie qui est fixé à trois.

Le choix de l’atout n’est pas défini par des annonces mais par une retourne dévoilée à la fin de distribution. Le décompte des points est aussi assez particulier, de même que la procédure de distribution. Le jeu s’arrête lorsque chaque joueur a accompli trois donnes. La Réunion n’adopte pas une seule plus forte carte, mais deux. En effet, les Valets portant la même couleur que l’atout (Noir ou Rouge) portent les mêmes points. Les règles de coupe sont pratiquement identiques aux autres jeux de levées qui se pratiquent avec atout.

 

Le but du jeu

Il s’agit pour le joueur d’arriver à marquer le plus grand nombre de points possibles et autant que faire se peut d’éviter de totaliser moins de 100 points. Le joueur qui ne parvient pas à cumuler plus de 100 points sera sanctionné par des pénalités. Il doit remettre des jetons au gagnant de la partie et dont le nombre varie s’il est entre 50 et 100 points ou en dessous de 50 points. Les joueurs marquent donc avec les levées qu’ils cumulent au cours des parties en veillant à y intégrer le maximum de cartes valeureuses.

 

La distribution

La Réunion se joue avec un jeu de 32 cartes issues d’un jeu classique de 52 auquel on a enlevé les Deux, les Trois, les Quatre, les Cinq et les Six. A la différence de la grande majorité des jeux de levées habituels tels que la Belote ou le Bridge, la Réunion se pratique avec trois joueurs qui jouent chacun pour soi. Le premier donneur est choisi au hasard selon un procédé convenu entre les joueurs, par exemple, ce sera au joueur qui aura tiré la plus faible carte d’assurer la première donne. Pour cela, il distribue 10 cartes à chacun des joueurs et se sert en dernier. Il procède en trois temps : un lot de trois cartes, un lot de quatre cartes et un lot de trois cartes. Il restera alors deux cartes non attribuées et il retourne la dernière des deux pour définir l’atout. Après une manche, le service de la donne passe au joueur suivant, celui qui est placé à gauche du donneur actuel.

 

La hiérarchie des cartes

Pendant une partie de Réunion, les cartes les plus fortes sont le Valet d’atout suivi du Valet de la même couleur de l’atout. Autrement dit, si l’atout est Pique, la carte la plus forte est le Valet de Pique (tonnelle droite), le suivant étant le Valet de Trèfle. Viennent les As, les Rois, les Dames et les Dix qui ne portent pas la couleur d’atout puis les Neuf, les Huit et les Sept. Au niveau des points, ce sont les deux tonnelles qui rapportent le plus de points, les cartes numérotées n’ayant aucune valeur sauf le Dix.

 

Le déroulement du jeu

Les deux cartes restantes après la donne sont destinées au donneur. Il se défausse alors de deux cartes de son choix (face cachée), toutefois il ne peut ni jeter une tonnelle ni un As. Les valeurs de ces deux cartes seront prises en compte lors du décompte final. La retourne ne doit pas être récupérée pendant les deux premières levées. Le jeu suit le sens du mouvement des aiguilles d’une montre et c’est le premier joueur qui se trouve à gauche du donneur qui démarre la partie en jouant une première carte. Tous les autres sont tenus de fournir la couleur demandée, sinon ils doivent couper avec un atout ou surcouper si besoin est. Il peut se défausser d’une carte de son choix seulement lorsqu’il ne peut ni produire la couleur demandée ni une carte d’atout. Chaque joueur opérant pour son compte, chacun garde devant lui les levées qu’il a capturées.

 

Décompte des points

A la fin d’une manche, les deux cartes défaussées par le donneur sont dévoilées et comptabilisées sur le compte du donneur. Chaque joueur compte ses points à partir des contenus des levées en considérant que :

–          Tonnelle : 12 points,

–          As : 11 points,

–          Dix : 10 points,

–          Roi : 4 points,

–          Dame : 3 points,

–          Valet (couleur différente de l’atout) : 2 points,

–          Autres cartes : 0 point.

Celui qui ramasse le dernier pli bénéficie de 10 points supplémentaires. De plus, si les deux tonnelles ont été prises dans un même pli, celui qui a joué la tonnelle gauche doit verser un jeton au propriétaire de la tonnelle droite.

 

Fin de la partie

Chaque joueur doit servir trois donnes. Après que chacun s’est acquitté de sa tâche, la partie s’achève et on compare le total respectif des points. Si un joueur a réuni un total de points variant entre 100 et 150 points, il doit un jeton au gagnant. S’il n’est parvenu qu’à un total entre 50 et 100 points, la pénalité sera de deux jetons au profit également du gagnant. Et s’il est en dessous de 50, le gagnant aura droit à trois jetons. Le grand gagnant du jeu sera celui qui aura rassemblé le plus grand nombre de jetons lesquels pourront être éventuellement convertis en argent.

Enfin, la Réunion se joue à partir de 10 ans.

Partagez cette règle

Laisser un commentaire