Règle du jeu de Quarante et un

Envie de jouer à des jeux de cartes? C'est possible et vous pouvez y jouer en ligne!

Exoty.com
jeux-de-cartes.com

Le quarante et un est un jeu de cartes de niveau moyennement difficile, issu de la génération du whist et du bridge. L’objectif est d’être la première équipe à atteindre 41 points.

Présentation

Le quarante et un est un jeu de cartes de niveau moyennement difficile, issu de la génération du whist et du bridge. Il est né dans les grandes villes du Moyen Orient et connaît jusqu’alors une notoriété considérable auprès du public d’origine syrienne et libanaise. Il a comme principale particularité d’avoir pour seul atout le cœur.

Le jeu

Le quarante et un est un jeu d’équipes où quatre joueurs s’affrontent par paire suivant la configuration classique du bridge : Nord / Sud et Est / Ouest. Chaque joueur aura donc à sa droite et à sa gauche un joueur de l’équipe adverse. Notons que l’emplacement des joueurs est souvent fixé au hasard des cartes : les joueurs ayant tiré la plus forte et la plus faible carte du talon sont coéquipiers et les deux autres joueurs seront leurs adversaires. Compte tenu du niveau du jeu, le quarante et un est recommandé à partir de 14 ans.

Au cours de la partie de quarante et un, on utilise un jeu de cartes d’enseigne française, composé de 13 hauteurs déclinées en 4 couleurs, dont le cœur est par défaut l’atout. On joue donc avec un jeu de 52 cartes sans les Jokers, dont la hiérarchie suit l’ordre décroissant classique : de l’As au 2. Par ailleurs, pour assurer la bonne tenue du jeu, il est conseillé de disposer de feuilles de marques au cours de la partie.

Le but du jeu

Dans une partie de quarante et un, l’objectif est d’être la première équipe à atteindre 41 points. Notons que les points ne sont pas cumulés mais qu’on compte les points de chaque joueur séparément. Par ailleurs, il faut que chaque joueur attablé détienne une marque positive quand ledit joueur atteint le score de 41 points, sans quoi son équipe ne peut être déclarée gagnante.

La distribution des cartes

Comme mentionné précédemment, les emplacements des joueurs sont définis au hasard des cartes. Il en est de même pour le choix du premier donneur. Généralement, c’est celui qui tire la carte la plus faible du lot qui devient le donneur. Quoi qu’il en soit, la donne change de main au cours des manches suivantes et c’est toujours le joueur placé à droite du donneur précédent qui devient le prochain donneur.

La distribution des cartes, quant à elle, se fait suivant le sens inverse des aiguilles d’une montre. Le donneur remet donc tour à tour, à commencer par son voisin de gauche et ainsi de suite, une première carte suivie de six lots de deux cartes chacun. Au total, une main correspond donc à 13 cartes. Il n’y a pas de talon dans une partie de quarante et un.

Les annonces

Une fois que les joueurs sont en possession de leurs cartes, le voisin de droite du donneur commence les annonces. Chaque annonce correspond au nombre de levées que chaque joueur pense être en mesure de réaliser.

Le maximum de levées que l’on peut annoncer est au nombre de 11. Les joueurs peuvent donc surenchérir jusqu’à concurrence des 11 levées nécessaires. Si un joueur pense ne pas pouvoir réaliser plus de plis que l’annonce précédemment déclarée, il passe. Sinon, il suit et fait une annonce supérieure. Si la dernière annonce était à 11 et que le joueur suivant pense pouvoir faire mieux, il suit. Cela implique que la donne est annulée et on remet les cartes en tas. C’est à cette étape qu’interviennent souvent les bluffs.

Avant que la partie ne commence réellement, il faut que les joueurs s’accordent sur un nombre de levées maximum. Si les levées annoncées excèdent les 11 plis, on procède à une nouvelle donne.

Le déroulement de la partie

C’est le voisin de droite du donneur qui entame la partie. Le quarante et un étant un jeu de levées, les autres donneurs doivent fournir la couleur demandée en jouant toujours une carte de valeur supérieure. Le cas échéant, on peut jouer n’importe quelle carte dans la couleur d’entame. Si un joueur n’a pas la couleur de la carte dernièrement jouée, il peut couper avec l’atout. Rappelons que dans une partie de quarante et un, le cœur est la couleur d’atout. Les joueurs suivants doivent alors surcouper, c’est-à-dire jouer un atout plus fort. Si un joueur n’a ni la couleur demandée ni l’atout, il peut se défausser d’une carte de son choix sans pour autant envisager de remporter la levée. Généralement, la carte de défausse est jouée à titre d’information, c’est-à-dire qu’un joueur fait signe à son coéquipier de la couleur qu’il a en force en se défaussant d’une carte de cette couleur. Le pli suivant est entamé par le joueur qui a remporté la levée, en jouant la carte la plus forte dans la couleur demandée ou dans l’atout.

Le décompte des points

Une fois que toutes les cartes de la main ont été jouées, on procède au décompte des levées réalisées. Une levée réalisée vaut un point. Seul le joueur qui a ramassé le même nombre de levées annoncé préalablement peut compter ses points. Les levées supplémentaires et non prévues lors des annonces mais que le joueur a ramassées, sont considérées comme nulles. En d’autres termes, on n’accorde aucun bonus pour ces levées hors contrat. Si les annonces avaient prévu sept levées ou plus, le joueur qui les a réussies double ses points, soit 14 points au minimum. Toutefois, si ce même joueur perd dans une ronde ultérieure, il perd ses 14 points. Par conséquent, il pourrait exister des points négatifs dans une partie de quarante et un. Si aucun joueur n’a fait le nombre de levées annoncé, la manche est nulle et on procède à une nouvelle donne. C’est la raison pour laquelle généralement chaque manche se joue avec une annonce de deux à six levées.

Fin de la partie

La partie prend fin quand l’un des joueurs a cumulé 41 points, d’où le nom du jeu. Toutefois, le score n’est pris en considération que si le partenaire de jeu de ce gagnant ait un score positif.

Partagez cette règle

Laisser un commentaire