Règle du jeu de Primero

Envie de jouer à des jeux de cartes? C'est possible et vous pouvez y jouer en ligne!

Exoty.com
jeux-de-cartes.com

Il s’agit pour le joueur d’arriver à marquer le plus de points possibles. Pour cela, il doit réaliser des combinaisons avec ses cartes en main et faire en sorte qu’il détienne en fin de manche les cartes les plus valeureuses.

Présentation

C’est un jeu de cartes assez ancien, assez original dans sa pratique, qui est encore prisé dans quelques localités du centre de l’Italie. L’histoire garde sa trace depuis la Renaissance. Le Primero y était encore connu sous le nom de golfo ou bambara. Il était même passé outre-Manche pour rejoindre l’Angleterre où une de ses variantes fut l’un des principaux passe-temps du roi Henri VIII. Il présente quelques similarités avec le Poker moderne, avec toutefois certaines différences, notamment au niveau du nombre de cartes des combinaisons, réduit à quatre au lieu de l’habituel cinq.

Un joueur de Poker pourra facilement passer au jeu de Primero mais l’inverse ne sera pas toujours évident. Le Primero possède ses propres combinaisons gagnantes et ses phases d’annonces où chaque joueur tente de mettre en valeur sa main. Il n’y aura pas donc de plis à gagner, toutefois, il y aura des points à compter à la fin de chaque manche. Il n’y a pas également de cartes dévoilées comme dans le cas du Poker avec lesquelles les joueurs composent avec leur main pour former des combinaisons. Toutefois, les joueurs peuvent améliorer leur main avec des écarts sous certaines conditions.

Le Primero adopte cinq types de combinaisons que le joueur doit composer, en général, avec quatre cartes. Un traitement spécial est réservé au joueur qui laisse passer son tour : il est obligé remplacer une ou deux de ses cartes, ce qui va détruire la combinaison qu’il avait pu aligner éventuellement avec les quatre cartes de sa main.

Les règles du jeu paraissent un peu complexes au niveau des annonces et des enchères mais avec la pratique elles se maîtrisent assez aisément. Comme tout jeu qui s’apparente au Poker, le Primero demande une certaine habileté et requiert quelques stratégies de jeu. Il se joue habituellement avec des jetons qui pourront être facilement échangés en argent.

Le but du jeu

Il s’agit pour le joueur d’arriver à marquer le plus de points possibles. Pour cela, il doit réaliser des combinaisons avec ses cartes en main et faire en sorte qu’il détienne en fin de manche les cartes les plus valeureuses. Le joueur dispose de deux manières pour emporter la cagnotte : à travers ses combinaisons ou à travers les points apportés par chacune des cartes de sa main. Les points servent surtout à départager les joueurs lorsque qu’ils présentent les mêmes types de main.

La distribution

Le Primero se joue avec un jeu de 40 cartes issues d’un jeu classique de 52 d’où l’on a enlevé, les Huit, les Neuf et les Dix. Il faut également des jetons. Il se pratique avec un nombre de joueurs pouvant varier de quatre à huit.

Avant que ne commence la première donne, les joueurs se mettent d’accord sur le montant de la contribution individuelle, c’est-à-dire sur le nombre de jetons à mettre dans la cagnotte. Un joueur doit alimenter la cagnotte pour recevoir une main ou solliciter de nouvelles cartes.

Le premier donneur est désigné par tirage au sort des cartes. Celui qui tire la plus faible valeur assure le premier service de la donne. Il distribue quatre cartes en deux temps à raison de deux par lot. Le mouvement général du jeu se déroule suivant le sens des aiguilles d’une montre. Ainsi, le donneur suivant sera le joueur placé à sa gauche, celui-ci va mener la main en cours.

La hiérarchie des cartes

Lors d’un jeu de Primero, les cartes suivent le classement ci-après, par ordre décroissant : Roi, Dame, Valet, Sept, Six, Cinq, Quatre, Trois, Deux et As. Le Dix, Neuf, et le Huit ont été écartés du jeu. Ainsi, la plus forte carte est le Roi et la plus faible, l’As. Une autre hiérarchie régit celle des combinaisons, objets des annonces pendant lesquelles les joueurs émettent des enchères et des surenchères. Ce classement des combinaisons joue un rôle très important dans le déroulement de la phase d’annonces. Comme il n’y a pas d’atout, les couleurs s’alignent sur une même hauteur, aucune n’est plus forte que les autres.

Les combinaisons

Les mains gagnantes au Primero sont assez particulières et sont classées suivant leur composition. C’est ainsi qu’on dénombre quatre combinaisons types, ordonnées comme suit et dans l’ordre décroissant :

– un chorus est un ensemble constitué de quatre cartes ayant une hauteur identique. Par exemple : V?-V?-V?-V? ;
– un flush (fluxus) est une main qui contient quatre cartes portant la même couleur. Par exemple : 6?-D?-A?-2? ;
– un cinquante-cinq (ou maximus) est une main dont les trois premières cartes sont un As, un Six et un Sept, toutes ayant la même couleur, la quatrième étant une carte quelconque d’une autre couleur. Par exemple, A?-6?-7?-D? ;
– un primero est une main composée de quatre cartes ayant toutes des couleurs différentes. Par exemple, D?-A?-4?-2? ;
– un Numerus est une main comportant deux ou trois cartes de la même couleur. Par exemple, A?-2?- V?-V?-2? ;

Ainsi, la plus forte annonce est une combinaison chorus et la plus faible le numerus.

Le déroulement du jeu

C’est le joueur placé à gauche du donneur qui joue en premier. Néanmoins, si un joueur estime dès cet instant qu’il détient une main gagnante, il peut du coup demander un abattage. Et dans ce cas, on expose toutes les mains, on les évalue et c’est la meilleure qui emporte la cagnotte. C’est le cas, par exemple, lorsque sa main s’identifie à l’une des meilleures combinaisons comme le chorus ou le fluxus.

Cependant, si aucun joueur n’a été déclaré vainqueur à ce stade, alors chaque joueur peut effectuer des échanges sur ses cartes. Il en écarte et en récupère autant. Seulement, pour avoir de nouvelles cartes, il faut payer… avec des jetons. Les joueurs se mettent d’accord pour fixer le nombre de jetons à payer pour acquérir une carte.

Si cette phase est passée sans problème, le premier joueur s’exécute alors. Il aura trois alternatives :

– faire une demande ;
– annoncer une mise ;
– laisser passer son tour.

Les autres joueurs suivant auront également les mêmes opportunités. Ils jouent à tour de rôle toujours dans le sens des aiguilles d’une montre.

Pour réaliser une demande, le joueur doit procéder à hauteur de la mise précédente. Il annonce ensuite une autre mise. Seulement, lorsqu’un joueur se prononce pour une nouvelle demande, il est tenu d’énoncer un nombre de points, le type de main et le montant de la mise retenue. Cette main doit correspondre à une mise supérieure à la mise adoptée dans la demande précédente. Ou, à la limite, le nombre de points doit surpasser le précédent. Mais s’il choisit de passer son tour, il doit se débarrasser d’une ou deux de ses cartes et les remplacer. À la différence du Poker où un joueur a la possibilité de se retirer du jeu, en Primero, il ne le pourra pas.

Par exemple, si un joueur détient 2?-3?-4? et un R?, ce qui correspond à un primero (une carte de chaque couleur), pour cette main le total obtenu est de 12 + 12 + 14 +10 = 49. La demande s’exprime donc ainsi : « primero 49 ». Tout joueur qui souhaite par la suite émettre une annonce doit arriver à battre ce « primero 49 », soit en annonçant une main plus forte, par exemple, un maximus soit un autre primero mais avec un total de points plus élevé que 49, par exemple, un « primero 59 ».

Décompte des points

Lorsque toutes les annonces sont terminées et les tous les joueurs servis, on procède à la confrontation des cartes. Outre les combinaisons qu’il détient, chaque joueur compte aussi les points cumulés par ses cartes. Le total va servir éventuellement lorsque des cas d’égalité se présentent.

Lorsque deux joueurs présentent les mêmes types de main, alors la main qui porte le plus grand nombre de points gagne. Pour ce faire, à chaque carte du jeu est attribué un nombre déterminé de points. Pour chacune des figures (Roi, Dame, Valet), il est de 10 points. Un As vaut 16 points. Les Six comptent à 18 points et les Sept à 21 points chacun, soit le triple de leur valeur nominale. Quant aux cartes qui courent de Deux à Cinq, ils font marquer 10 points auxquels s’ajoutent leurs valeurs numérales, soit 12 pour le Deux, 13 pour le Trois, 14 pour le Quatre et 15 pour le Cinq.

Fin de la partie

La partie s’achève lorsque l’un des joueurs se prétend vainqueur. Et quand une égalité apparaît entre deux joueurs, on évalue le contenu des mains et c’est celle qui réussit le plus grand nombre de points qui l’emporte. Il rafle toute la cagnotte, et à la prochaine donne, une nouvelle cagnotte est constituée. Au bout de plusieurs mains, certains joueurs vont épuiser leurs jetons. Les joueurs peuvent alors convenir que le jeu s’arrête définitivement lorsqu’il ne reste plus qu’un seul joueur possédant des jetons.

Enfin, le Primero se joue à partir de 14 ans.

Partagez cette règle

Laisser un commentaire