Règle du jeu de Napolitaine

Envie de jouer à des jeux de cartes? C'est possible et vous pouvez y jouer en ligne!

Exoty.com
jeux-de-cartes.com

Ce jeu de cartes appartient à la famille des jeux de réussite et de patience. La Napolitaine présente, toutefois, quelques particularités qui en font un jeu en solo assez attrayant. En fait, ce jeu réunit les différentes règles qui sont adoptées dans les divers jeux de réussite. Il suit, néanmoins, le principe selon lequel les cartes sont bien mélangées au départ du jeu et que, par différents déplacements des cartes, le joueur parvient à ériger quatre piles de cartes.

Chacune des piles rassemble par ordre croissant toutes les cartes d’une même couleur (Pique, Cœur, Carreau et Trèfle). A l’instar du jeu Freecell, la Napolitaine offre des cases qui servent de lieu de transit des cartes. Ici, elles sont au nombre de deux (au lieu de quatre pour le Freecell) et sont destinées à recevoir des cartes provenant du talon. De même, le jeu se sert d’un tableau composé de colonnes avec des cartes à face visible et à face cachée en début de jeu.

Le but du jeu

Il s’agit pour le joueur de parvenir à former quatre piles de 13 cartes avec chacune des quatre couleurs du jeu, ordonnées par ordre croissant de l’As au Roi. Pour cela, le joueur utilise le tableau et le talon afin de dresser progressivement chaque pile de base. Il peut déplacer les cartes entre les diverses colonnes en respectant certaines règles pour libérer éventuellement des cartes utiles situées au beau milieu d’une colonne.

La distribution

La Napolitaine se joue avec un jeu classique de 52 cartes, sans les jokers, et se pratique avec un seul joueur. Après avoir bien battu les cartes, le joueur les étale, une par une, sur huit colonnes contenant chacune quatre cartes au début. La première ligne porte huit cartes à face cachée. Sur la seconde ligne, les cartes ont toutes leur face visible, sur la troisième, face cachée et sur la dernière, face ouverte. Le restant des cartes va servir de talon. Sur le haut du tableau, il y aura sept cases à réserver.

La première la plus à gauche est destinée au talon, à droite de laquelle deux autres cases seront prévues pour les écarts. Ensuite, quatre autres cases seront utilisées par les quatre piles de base. Deux cartes du talon sont ouvertes et sont placées sur les cases vides réservées aux écarts. Les autres cartes du talon demeurent à face cachée.

La hiérarchie des cartes

Lors d’une partie de Napolitaine, les cartes suivent le classement standard, à savoir, par ordre décroissant : Roi, Dame, Valet, Dix, Neuf, Huit, Sept, Six, Cinq, Quatre, Trois, Deux et As. L’As porte donc sa valeur basse, Un. Toutes les couleurs sont équivalentes. Cette hiérarchie est notamment utilisée dans les séries à former sur les différentes colonnes et dans la composition des piles en haut du tableau.

Le déroulement du jeu

Dans une partie de Napolitaine, les cartes sont déplacées une par une. Seules les cartes ou les séries de cartes tout en bas d’une colonne peuvent être déplacées. L’As débute chaque pile de base dressée en haut du tableau, suivi du Deux de la même couleur (exemple, en Pique) et ainsi de suite par ordre croissant jusqu’au Roi.

Une carte du tableau peut être déplacée sur une autre carte de couleur différente et de rang qui lui est immédiatement supérieur. Par exemple, un Six de Pique ne peut être mis que sur un Sept de Carreau ou sur un Sept de Cœur.

De même, il est possible de déplacer une série de cartes sur une carte dont le rang est immédiatement supérieur à celui de la plus forte carte de la série, et de couleur différente. Ainsi, une série formée d’un Huit de Pique, Sept de Carreau, Six de Trèfle et Deux de Cœur, peut être déplacée sur un Neuf de Cœur ou sur un Neuf de Carreau. Le joueur peut remplir une colonne par n’importe quelle carte. Il peut également prendre l’un des deux écarts placés à côté du talon. Dès qu’il en prend un, il peut retourner une nouvelle carte du talon jusqu’à ce que celui-ci soit épuisé.

Cependant, les cartes provenant des écarts ne sont utilisables que pour rallonger une série et non pour compléter l’une des piles de base en haut du tableau. Lorsqu’aucun déplacement de cartes n’est plus possible, la partie est bloquée et le joueur a échoué.
Lorsque le talon est épuisé, il n’y a plus aucun moyen de former un nouveau talon.

Décompte de points

Lors d’une partie de Napolitaine, il n’existe pas de décompte de points sauf si le joueur se décide à compter le nombre de ses réussites pour le comparer à ses précédentes parties. Toutefois, si plusieurs joueurs veulent confronter leur chance respective, ils peuvent procéder au comptage de leurs réussites respectives au bout d’une durée convenue à l’avance.

Fin de la partie

Une partie de Napolitaine, comme tout jeu de réussite d’ailleurs, peut se terminer de deux manières. La première, c’est que le jeu est réussi, c’est-à-dire que le joueur est arrivé à former ses quatre piles de treize de cartes. La seconde, c’est que la partie est bloquée et qu’aucun mouvement de cartes n’est plus possible. Le joueur peut faire le nombre de parties qu’il souhaite sans qu’il y ait une quelconque contrainte au niveau des règles du jeu.
Enfin, la Napolitaine se joue à partir de 10 ans.

Partagez cette règle

Laisser un commentaire