Règle du jeu de Marjolet

Envie de jouer à des jeux de cartes? C'est possible et vous pouvez y jouer en ligne!

Gameduell

Le Marjolet se joue avec un jeu de cartes classique, auquel on a retiré les cartes inférieures de 6 à 2. Il s’agit de cumuler le maximum de points, notamment en ramassant les brisques au cours des levées d’une part et en déclarant des combinaisons de cartes de grande valeur d’autre part.

Présentation

Le Marjolet est un jeu prisé dans le sud-ouest de la France. Cela peut être dû au fait qu’il aurait vu le jour dans les frontières espagnoles. D’ailleurs à bien y voir, il ressemble assez avec le célèbre jeu de cartes espagnol baptisé Briscan, lequel a fait des siennes des siècles durant.

Quoi qu’il en soit, le Marjolet fait partie de ces jeux classés dans la catégorie des jeux de Dames et de Valets. De ce fait, son côté plaisant réside entre autres sur l’équilibre des cartes jouées dans les levées et celles qui restent en main, en attente d’une meilleure combinaison.

Bien qu’étant considérablement plus simple que le Bésigue, il arrive que des joueurs s’imposent la réalisation d’une seule combinaison après chaque levée réalisée. De tels dispositifs ont pour principal intérêt d’accroître la tension, en attendant son tour.

Le jeu

Le Marjolet se joue avec un jeu de cartes classique, auquel on a retiré les cartes inférieures de 6 à 2. On utilisera donc durant la partie un jeu de 32 cartes, comme en belote.

L’ordre des cartes est cependant particulier au Marjolet. En effet, le classement hiérarchique de la plus grande valeur à la plus petite est : As, 10, Roi, Dame, Valet, 9, 8 et 7. Les deux premières hauteurs, c’est-à-dire les As et les Rois sont dits des « brisques ». Le Valet dans la couleur atout, quant à lui, est appelé le « Marjolet ».

Deux joueurs s’affrontent dans une partie de Marjolet. Compte tenu de la facilité d’approche de ce jeu, on peut y jouer même à partir de 14 ans.

Le but du jeu

Au Marjolet, les joueurs doivent essayer de cumuler le maximum de points, notamment en ramassant les brisques au cours des levées d’une part et en déclarant des combinaisons de cartes de grande valeur d’autre part. Sort gagnant de la partie, le joueur qui a atteint en premier le total de points limite fixé préalablement et d’un commun accord par les joueurs. Ce point gagnant est généralement soit de 500 points, soit de 1000 points.

Les préparatifs du jeu

Le premier donneur est déterminé au hasard des cartes : celui qui abat la carte la plus faible de la pile du jeu de cartes s’occupera du premier service.

Une fois que le donneur est choisi, celui-ci remet un lot de 6 cartes à son adversaire puis à lui, soit 2 par 2 en trois fois, soit 3 par 3 en deux fois. La treizième carte du jeu (les douze premières étant remises aux joueurs) est dévoilée face visible. Cette retourne fixera la couleur d’atout. Quant au reste des cartes non distribuées, elles serviront de talon au cours de la partie. Elles resteront donc en tas, face cachée, au centre de la table.

Le déroulement de la partie

L’adversaire du donneur joue en premier. L’autre joueur n’est pas tenu de fournir la couleur demandée par la carte d’entame. Un joueur peut couper avec l’atout. La hiérarchie des atouts est la même que celle des cartes en sans atout. Celui qui joue la meilleure carte (atout ou non) remporte la levée. C’est ce joueur qui commencera alors la levée suivant et ainsi de suite.

Avant de jouer une levée, les joueurs peuvent faire une annonce de combinaison. Ainsi, on distingue au Marjolet sept types de combinaisons, dont :

- le carré d’As (un joueur détient en main les quatre As du jeu) ;
– le carré de Dix ;
– le carré de Roi ;
– le carré de Dame ;
– le mariage royal en atout (un joueur détient et le Roi et la Dame dans la couleur d’atout) ;
– le mariage royal simple (un joueur détient et le Roi et la Dame de la même couleur autre que atout) ;
– le mariage en atout du Valet et de la Dame ;
– le mariage simple du Valet et de la Dame.

Si un joueur détient l’une de ces combinaisons, il peut les étaler, face visible, devant lui. Ces combinaisons seront comptabilisées à la fin de la partie. Toutefois, elles peuvent être reprises aussi bien dans les jeux de levées que pour réaliser de nouvelles combinaisons. Bien entendu, les joueurs ne peuvent pas refaire les mêmes combinaisons avec les mêmes cartes.Durant les six dernières levées, les joueurs sont tenus de fournir la couleur en jouant impérativement une carte de valeur supérieure. S’ils n’en détiennent pas, ils peuvent toujours jouer atout. L’annonce des combinaisons continue jusqu’à la dernière levée.

Une fois que le talon est épuisé, les jeux de levées cessent. Les joueurs procèdent donc chacun à l’appariement de leurs cartes en main avant de les abattre sur la table de jeu.

Le comptage des points

Une fois le jeu terminé, on procède au décompte des points. Au Marjolet, les cartes non appariées ne valent rien. Seules les combinaisons réalisées ont des valeurs. Ainsi, comme l’As et le 10 (les brisques) sont les cartes les plus fortes, elles apportent donc les plus importants points dans les combinaisons réalisées par les joueurs :

- carré d’As : 100 points
– carré de 10 : 80 points
– carré de roi : 60 points
– carré de dame : 40 points
– mariage royal atout : 40 points
– mariage royal simple : 20 points
– valet d’atout avec dame simple ou dame atout : 20 points

Il existe en outre des points supplémentaires au Marjolet :

- si le donneur retourne un 7, lequel sera donc le 7 d’atout, il aura droit à 10 points supplémentaires. C’est ce que l’on appelle le « dix » ;
– si un joueur détient le 7 d’atout, il peut l’échanger contre une carte de son choix au cours de la partie. En faisant un tel échange, il a droit à 10 points supplémentaires ;
– si le détenteur de 7 d’atout ne l’échange pas, il gagne toujours 10 points quand il le joue s’il remporte ou non la levée ;
– le joueur à remporter la dernière levée gagne 10 points supplémentaires ;
– le joueur qui ramasse les six levées a droit à 50 points supplémentaires ;
– chaque brisque remportée au cours des levées vaut 10 points supplémentaires.

Fin de la partie

La partie prend fin quand un joueur obtient suivant le cas et ce, d’un accord commun et préalable entre les joueurs, un total de 500 ou de 1000 points.

Partagez cette règle

Laisser un commentaire