Règle du jeu de FreeCell

Envie de jouer à des jeux de cartes? C'est possible et vous pouvez y jouer en ligne!

Exoty.com
jeux-de-cartes.com

Ce jeu de cartes fait partie des jeux de réussite les plus populaires puisqu’il est livré dans tous les ordinateurs qui fonctionnent sous Microsoft Windows. Néanmoins, comparé aux autres jeux de la même catégorie, il présente un peu plus de difficultés de par sa conception même.

Le Freecell entre dans la grande famille des jeux de patience et de réussite. En effet, il existe des cases prévues pour garder d’une manière temporaire les cartes que le joueur veut avoir à portée de main en attendant l’opportunité de les empiler dans les piles de base.
Du fait que toutes les cartes ont la face dévoilée, le joueur a une vision claire et globale du jeu, et peut élaborer une stratégie en fonction des emplacements des différentes cartes. D’autant plus que les cases libres, utilisées judicieusement, peuvent l’aider à réaliser ses objectifs. Le Freecell demande donc beaucoup d’anticipation sur la manière de jouer.

Le but du jeu

Il s’agit pour le joueur de parvenir à réaliser quatre piles de cartes, encore appelées piles de base, formées de cartes de la même couleur chacune et dont les rangs se suivent de l’As au Roi. Pour cela, il se sert d’un tableau et de cases où il peut stocker temporairement les cartes dont il va se servir très prochainement. Chaque colonne du tableau aligne des cartes d’une façon désordonnée que le joueur tentera d’exploiter pour parvenir à son objectif.

La distribution

Le Freecell se joue en solitaire avec un jeu classique de 52 cartes, sans les jokers. La distribution se déroule d’une manière un peu particulière car, d’abord, toutes les cartes sont déposées, face visible, ensuite dans le tableau quatre colonnes comportent sept cartes et quatre autres sont formées de six cartes. Il y aura ainsi en tout huit colonnes dont quatre à sept cartes et quatre à six cartes. Dans le haut du tableau, les quatre cases de gauche vont servir de lieu de dépôt temporaire et les quatre de droite recevront chacune des quatre piles de base. Comme toutes les cartes ont leur place dans le tableau, il n’existe pas de talon dans une partie de Freecell. Ce qui n’est pas le cas avec l’autre jeu de Microsoft Windows, le Solitaire, livré avec le Freecell.

La hiérarchie des cartes

Lors d’une partie de Freecell, les cartes obéissent au classement adopté habituellement dans la majorité des jeux de patience et de réussite, à savoir, par ordre décroissant : Roi, Dame, Valet, Dix, Neuf, Huit, Sept, Six, Cinq, Quatre, Trois, Deux et As. De plus, aucune couleur n’est plus forte qu’une autre.

Lé déroulement du jeu

Après la donne, le joueur ne peut déplacer que la carte qui se trouve en bas de la file. Pour pouvoir utiliser une carte coincée au milieu d’une file, il doit essayer de libérer celle-ci en déplaçant les cartes qui la recouvre, de diverses façons. Si la carte qu’il veut déplacer est :
–    un As, il la fait remonter en haut du tableau dans une des quatre cases de droite pour constituer le début d’une pile de base. Le Deux de la même couleur suivra ensuite (un As de Carreau sera suivie d’un Deux de Carreau et ainsi de suite) ;
–    une carte quelconque, il peut soit l’envoyer dans une des cases réservées au transit soit la placer sur une carte d’un rang immédiatement supérieur et d’une couleur différente. Ainsi, par exemple, un Sept de Carreau ne peut se poser que sur un Huit de Pique ou sur un Huit de Trèfle et jamais sur un Huit de Cœur ou de Carreau.
Lorsqu’une colonne est vide, le joueur peut y mettre une carte pour démarrer une nouvelle file. Le joueur ne peut déplacer les cartes qu’une par une, sauf si la carte qu’il désire récupérer se trouve sous une série de cartes déjà ordonnées telles que décrites précédemment. Dans ce cas, il peut déplacer toute la série sur une carte dont le rang est immédiatement supérieur à celui de la tête de la série et de couleur différente. Le rôle des quatre cases de transit temporaire est de libérer certaines cartes utiles et qui risquent d’être coincées au fil de la partie. Toutefois, le joueur ne peut déplacer qu’une série dont le nombre de composants est égal au nombre de cases de transit libres. Par exemple, si deux des quatre cases de stockage temporaire sont libres, la série qu’il peut déplacer doit comporter au plus trois cartes.
Lorsqu’aucun déplacement n’est plus possible, la partie est bloquée et le jeu est un échec.

Décompte de points

Il n’existe pas de décompte de points dans le Freecell puisque le jeu ne consiste qu’à ordonner les cartes. Toutefois, si plusieurs joueurs décident de se mesurer entre eux avec chacun leur jeu de cartes, ils peuvent compter le nombre de réussites qu’ils ont réalisées au bout d’un certain temps ou après un nombre de parties bien défini.

Fin de la partie

Le jeu s’arrête lorsque le joueur est parvenu à réaliser se quatre piles de base formées chacune de 13 cartes de chaque couleur. Mais, le jeu peut également se terminer lorsque le joueur ne parvient plus à déplacer aucune carte.
Enfin, le Freecell se joue à partir de 10 ans.

Variante

Le Freecell possède une variante dénommée le Boulanger. Ce dernier garde presque toutes les règles du Freecell classique sauf que pendant la constitution des séries, les couleurs des cartes ne sont plus alternées mais identiques.

Partagez cette règle

Laisser un commentaire