Règle du jeu de Fifteens

Envie de jouer à des jeux de cartes? C'est possible et vous pouvez y jouer en ligne!

Exoty.com
jeux-de-cartes.com

C’est un jeu de cartes d’origine allemande. Son principe est assez simple et il est facile à jouer. Les joueurs s’affrontent à travers les rangs de leurs cartes pour emporter des levées et gagner éventuellement des jetons.

Présentation

C’est un jeu de cartes d’origine allemande. Son principe est assez simple et il est facile à jouer. Cependant, il arrive que le jeu réserve quelques surprises en cours de partie. En effet, la couleur qu’il faut jouer dans la partie actuelle dépend de la couleur de la ronde précédente ou encore de celle qui a précédé celle-ci.

Le Fifteens tire son nom du fait que le nombre 15 (fifteen en anglais) joue le rôle principal dans le décompte des points. Dépasser un total de 15 points fait gagner des jetons supplémentaires équivalents à la différence, et ne pas atteindre un cumul de 15 points fait perdre de jetons de même nombre que la différence. Bref, le joueur gagne ou perd des jetons, il ne peut pas en être autrement.

Ainsi, le jeu Fifteens n’adopte aucune notion d’atouts ou de combinaisons à former. C’est un simple jeu de plis où on ne compte pas le nombre de levées emportées, mais plutôt le contenu de celles-ci. Le Fifteens ne requiert donc aucune adresse particulière sauf la connaissance du classement des cartes. Le hasard y prend part principalement.

Les Neuf, les Huit et les Sept portent la valeur zéro, autrement dit, les joueurs s’efforceront d’intégrer les autres cartes, en l’occurrence, les As, les Rois, les Dames, les Valets et les Dix dans leurs plis et d’en accumuler le plus possible. Et ils doivent bâtir leur stratégie dans cette optique-là. Ils éviteront ainsi de se défaire inutilement des cartes gagnantes.

Le Fifteens fait plutôt penser au jeu de Bataille en plus élaboré et plus structuré dans la mesure où le choix la couleur de la carte d’entame suit une certaine règle. L’enjeu se présente sous forme de jetons qui peuvent éventuellement être échangés en argent réel.

Le but du jeu

Il s’agit pour le joueur de parvenir à marquer le plus de points et de terminer la partie avec un nombre maximum de jetons. Pour cela, les joueurs s’affrontent à travers les rangs de leurs cartes pour emporter des levées et gagner éventuellement des jetons. Mais capturer des levées ne signifie pas forcément gagner des jetons. En effet, ils doivent cumuler 15 points avant de prétendre renflouer leur stock de jetons, sinon ils doivent s’en défaire. De plus, seules quelques cartes choisies peuvent faire marquer des points, les autres étant à valeur nulle.

La distribution

Le Fifteens se joue avec un jeu de 32 cartes extraites d’un jeu classique de 52 d’où l’on a écarté les Six, les Cinq, les Quatre, les Trois et les Deux. Il faut également des jetons. Il se pratique avec quatre joueurs. Après être désigné par un procédé convenu entre les joueurs, le premier donneur distribue huit cartes à chacun des joueurs. De même, tous les joueurs reçoivent un nombre convenu de jetons en début de partie qui va augmenter ou diminuer au fil des manches.

Hiérarchie des cartes

Lors d’un jeu de Fifteens, les cartes obéissent au classement standard défini comme suit, par ordre décroissant : As, Roi, Dame, Valet, Dix, Neuf, Huit, Sept. Comme il n’y pas d’atout dans le jeu, aucune couleur ne peut couper une autre, et c’est la couleur d’entame qui devient d’office en quelque sorte la couleur d’atout au début de chaque ronde. La hiérarchie décrite ci-dessus ne concerne donc que les cartes de la couleur de la première carte jouée.

Le déroulement du jeu

Le jeu suit le mouvement des aiguilles d’une montre. Ainsi, c’est le joueur placé à la gauche du donneur qui démarre la première levée. Chaque joueur joue à tour de rôle une carte. Celui qui joue la plus forte carte emporte la levée et son détenteur mène la ronde suivante. Pour cela, il doit également jouer la couleur qui a été celle la couleur d’entame de la ronde précédente. S’il ne possède pas cette couleur, il doit fournir celle de la précédente ronde, sinon il doit toujours reculer vers la précédente. Et le joueur qui va ramasser la levée suivante en fera de même et ainsi de suite. La plus forte carte est dans ce cas celle qui porte le rang le plus élevé dans la couleur d’entame. Aucune règle n’oblige le joueur ni de fournir la couleur de la carte d’entame, ni de surmonter la dernière carte jouée. Mais s’il veut gagner la levée, il est obligé de produire la couleur d’entame.

Par ailleurs, lorsqu’un joueur détient un Roi et une Dame dans une même couleur, sa main est appelée zwang (signifiant force). Le joueur qui en possède et qui souhaite le mettre en valeur, doit annoncer, au préalable, que « la Dame mène ». Cette manœuvre vise surtout à inciter le joueur qui aligne dans sa main l’As dans la même couleur à le jouer, ce qui rend le Roi de l’annonceur désormais « maître » car sans l’As, il représente la carte la plus forte de couleur. Cependant, le joueur qui le détient peut tout aussi bien ne pas jouer l’As et se défaire d’une carte moins forte afin de capturer le Roi par la suite.

Comptage de points

Quelques cartes du jeu portent des valeurs particulières :

– les As comptent pour cinq points,
– les Rois font gagner quatre points,
– les Dames font marquer trois points,
– les Valets valent deux points,
– les Dix rapportent un point.

À la fin d’une ronde, lorsque toutes les cartes ont été jouées, les plis emportés par chaque joueur sont évalués en fonction de leur contenu. Un joueur qui n’arrive pas à totaliser 15 points rajoute un jeton à la cagnotte, pour chaque point insuffisant, et un joueur récupère un jeton pour chaque point au-dessus de 15.

Fin de la partie

La partie s’achève au bout d’un certain nombre de manches que les joueurs se sont convenus d’avance. Ils partagent alors le reste de jetons qui sont encore contenus dans la cagnotte. Et c’est le joueur qui aura totalisé le plus grand nombre de jetons (jetons en main + jetons provenant de la cagnotte) qui est le grand gagnant de la partie.

Enfin, le Fifteens se joue à partir de 10 ans.

Partagez cette règle

Laisser un commentaire