Règle du jeu de Cribbage à six cartes

Envie de jouer à des jeux de cartes? C'est possible et vous pouvez y jouer en ligne!

Exoty.com
jeux-de-cartes.com

Au Cribbage, le but est de gagner le plus grand nombre de points et, aux termes de plusieurs mains, de réussir à remplir deux circuits sur la planchette.

Présentation

Le Cribbage est un jeu de cartes typiquement britannique. Il se joue indifféremment avec 5 ou 6 joueurs.

Sir John Suckling serait l’inventeur du jeu de Cribbage (encore appelé la Huche). L’homme est bien connu en tant qu’expert dans les jeux de cartes tout en étant à la fois un poète hors pair. Toutefois, aucune preuve écrite n’attribue l’invention réelle du Cribbage à Sir John Suckling. Un dictionnaire édité à Oxford mentionnait l’invention du Cribbage en 1630, année qui coïncidait, en fait, un peu à la période où Sir John Suckling faisait parler de lui avec ses cartes. Quoi qu’il en soit, ce dont les historiens sont à peu près sûrs c’est que Sir John Suckling s’est beaucoup investi dans l’élaboration et l’amélioration des règles du Cribbage.

Le jeu de Cribbage se distingue surtout par son élégance et le mélange savant entre l’habilité et le hasard qu’il offre à ses joueurs. Bien que son apprentissage prenne un peu plus de temps que les autres jeux de la même catégorie, le plaisir qu’il procure en vaut le sacrifice. Ses nombreux adeptes sont là pour le confirmer. Il se pratique avec un jeu de 52 cartes et une planchette de Cribbage avec des chevilles pour tenir la comptabilité des points.

Par ailleurs, le Cribbage était parmi les seuls jeux d’argent à être autorisés dans le Royaume-Uni et il y jouit d’une popularité telle que depuis 1985, un championnat du monde du Cribbage y est annuellement organisé. Mais le Cribbage ne se joue pas seulement en Angleterre car elle a vite fait de s’exporter vers plusieurs pays, si bien qu’aujourd’hui, ce jeu de cartes est mondialement joué. Mais ce n’est pour autant que le jeu va perdre l’usage des expressions spécifiques comme « un pour sa caboche » ou des appellations familières comme « mufle » pour qualifier un perdant au jeu. Néanmoins, le jeu a fait naître de nombreuses variantes qui s’identifient à travers différentes règles.

On peut déjà en citer un : le Cribbage à six cartes.

Le jeu

Le Cribbage à six cartes se joue avec un jeu de 52 cartes et une planchette de cribbage. Cette dernière est faite d’un morceau de bois de forme parallélépipédique dont le dessus est percé de plusieurs trous dans lesquels s’insèreront des chevilles pour enregistrer les points du moment et la marque précédente du joueur.

Dans le Cribbage à six joueurs, les cartes se classent de la manière croissante suivante : As, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, Valet, Dame, Roi.

Le jeu se joue entre deux joueurs assis face à face et ce, dès l’âge de 7 ans.

Le but du jeu

Au Cribbage, le but est de gagner le plus grand nombre de points et, aux termes de plusieurs mains, de réussir à remplir deux circuits sur la planchette.

La distribution

Au tout début du jeu, les deux joueurs coupent le jeu à tour de rôle pour savoir qui va être le premier donneur. Celui-ci sera celui qui fera apparaître la plus faible carte en tenant compte que l’As est dans ce cas la carte la plus basse de l’échelle. Le donneur s’exécute alors en commençant par son adversaire. Chaque joueur reçoit six cartes, une à une, et les cartes restantes vont servir de talon et être placées, face cachée, sur un côté.

Une fois que les deux sont complètement servis, chacun prend deux cartes de sa main et les met, face cachée, les unes sur les autres de façon à former un petit tas de quatre cartes. Ce sera la Huche ou le Crib. Naturellement, les meilleures cartes sont gardées en main. En fait, la Huche est conservée de côté pendant toute la manche et ne sera consultée qu’à la fin pour l’attribuer au compte du donneur.

Déroulement de la partie

Le non-donneur coupe le talon et le donneur s’empare alors de la première carte de la moitié inférieure du talon et la met, face visible, au-dessus de toutes. C’est cette carte de départ qui va déclencher la partie. Et si c’est un Valet, le donneur bénéficie déjà de deux points : il a gagné « Deux pour ses talons ! ». Elle va servir également à la fin du jeu lors du décompte des points. Ainsi, elle constitue en quelque sorte la cinquième carte des joueurs et de la Huche.

Le non-donneur joue alors une première carte puis c’est au tour du donneur et ainsi de suite, tout en produisant toujours une seule carte à la fois. Mais à chaque fois qu’un joueur se défait d’une carte, un nouveau comptage est fait en additionnant au fur et à mesure la valeur de chaque carte déposée. Le total ne devra pas dépasser 31, le maximum possible pendant une manche. Toutefois, dès qu’un joueur réussit un total de 15, il marque déjà 2 points (« quinze pour deux »). Et s’il arrive à 31 points, il gagne encore 2 points et le compte retombe à zéro.

Si l’un des joueurs ne parvient pas à jouer une carte sans dépasser 31, il doit laisser son tour à son adversaire et annoncer « Go ! ». Et cet autre joueur peut poursuivre le jeu, s’il en a la possibilité jusqu’à ce qu’ils soient tous les deux coincés ou sinon que le total 31 soit atteint.

Cependant, si les deux joueurs sont contraints de dire « Go ! », alors celui qui a déposé la dernière carte obtient 1 point pour Go. Le compte est alors rendu à zéro et une nouvelle ronde démarre. Et c’est le joueur qui n’a pas pu mettre la dernière carte qui prend la main et entame le jeu. Il n’y a pas de limite imposée dans le nombre de tours.

D’autre part, si l’un des joueurs fournit une carte de même valeur que celle jouée précédemment, il marque les « deux pour la paire ». Et tout de suite après qu’une carte possédant une valeur identique soit jouée, le détenteur de celle-ci a réalisé une paire royale et gagne six points. Et si une quatrième carte de la même valeur est jouée, le joueur a fait une double paire royale, ce qui lui rapporte 12 points.

Une suite de cartes à valeurs consécutives fait également gagner des points supplémentaires au joueur. Par exemple, si sur la table figurent déjà un Trois, un Deux, un Six, un Sept et un Quatre, le joueur qui va jouer un Cinq va marquer 6 points, un point pour chaque membre de la suite.

Le compte des points

Les cartes allant de l’As au Neuf valent leur valeur numérale, de 1 à 9 donc. En revanche, à partir du Dix jusqu’au Roi, chaque carte vaut 10 points.

Pour une suite séquentielle (3-4-5) ou non séquentielle (3-5-4) comprenant un minimum de 3 cartes, cela rapporte 1 point au joueur. Les autres cartes qui permettent encore de gagner des points se résument comme suit : – Go = 1 point
– Quinze : deux cartes et plus dont la somme des valeurs est 15
– Paire (deux cartes de la même valeur) = 2 points
– Paire Royale (trois cartes de la même valeur) = 6 points
– Double Paire Royale (quatre cartes de la même valeur) = 12 points
– Suites formées de 3 cartes et plus = 1 point par carte
– Valet de la même couleur de la carte de départ = 1 point (« pour sa caboche »)
– Toutes les cartes de la main, de même nature (non compris carte de départ) = 4 points
– Toutes les cartes de la main d’une même couleur = 4 ou 5 points. À la fin d’un tour, toutes les cartes étant jouées, le joueur qui a placé la dernière carte, bénéficie de 1 point du moment que le compte n’a pas encore atteint 31. C’est le joueur non-donneur qui compte ses points en premier, suivi ensuite du donneur qui rajoute la Huche (ou le Crib) à son total.

Les points de chaque joueur sont rapportés sur la planchette de cribbage, avec rappelons-le, les chevilles plantées dans chaque trou.

Et une fois que le comptage des points est achevé, le non-donneur devient désormais le donneur. Cette alternance est maintenue jusqu’à la fin de la partie.

Fin de la partie

La partie s’achève quand l’un des joueurs atteint 121 points ou plus sur le tableau de la planchette de cribbage.

Si le perdant a fait 91 points, on dira qu’il est « laissé en plan » et perd en double. À 60 points, on l’a « laissé deux fois en plan » et perd en triple.

Cribbage en ligne

Comme tous les jeux de cartes jouissant d’une grande popularité, le Cribbage à six cartes est également disponible dans la plupart des grands sites de jeux. Pour certains, le joueur peut jouer directement en ligne, pour d’autres il faut télécharger le logiciel qui n’est point, en général, volumineux (un peu plus de 1 Mo). Mais dans tous les cas, le joueur a le choix entre affronter l’ordinateur ou se mesurer à un adversaire réel. Pendant le jeu, la machine se charge de la donne et du comptage des points sur une planchette virtuelle. La finalité reste identique : arriver à cumuler 121 points. Et selon les sites, plusieurs niveaux d’adversaires (donc de niveau de jeu) sont proposés au joueur et ce, allant jusqu’à cinq paliers.

Partagez cette règle

Laisser un commentaire