Règle du jeu de Black jack

Envie de jouer à des jeux de cartes? C'est possible et vous pouvez y jouer en ligne!

Exoty.com
jeux-de-cartes.com

Il s’agit d’arriver à cumuler un nombre de points égalant ou approchant le plus du nombre 21, sans toutefois le dépasser.

Présentation

C’est l’un des jeux classiques de tous les casinos du monde entier. Son origine remonte au XVIIe siècle dans un jeu dénommé Vingt-et-Un, un jeu typiquement français. Le Black-Jack s’est exporté outre-Atlantique au lendemain de la Révolution française pour rejoindre les tables américaines. Le Black-Jack plaît par sa simplicité et ne requiert qu’une bonne mémoire et un bon niveau de calcul mental. Toutefois, un niveau moyen suffirait largement car les résultats des calculs ne vont pas loin de 21. Et bien qu’il puisse se jouer agréablement en famille avec un croupier improvisé, le jeu trouve réellement son intérêt dans les casinos où hommes et femmes s’y adonnent librement autour d’une même table devant un vrai croupier de service. Une très grande part de hasard gère le jeu de Black-Jack mais une bonne dose d’audace aussi n’est pas à exclure. Dans ce jeu, tout le monde joue contre le croupier.

Le but du jeu

Il s’agit d’arriver à cumuler un nombre de points égalant ou approchant le plus du nombre 21, sans toutefois le dépasser. Ainsi, le joueur pourra vaincre le croupier et rafler la mise. S’il excède la valeur 21, le joueur a perdu et le croupier aussi, s’il en fait autant.

La distribution

Le Black-Jack se joue avec un jeu de 52 cartes et des jetons pour former la mise. Le nombre de joueurs importe peu car tout le monde joue contre le casino en la personne de son croupier. Avant que le croupier ne distribue les cartes, chaque joueur doit miser leur premier pari sur la table. Ainsi, tous les joueurs poussent leurs jetons vers le « cercle des paris » où ils sont regroupés. Ce n’est qu’après cette première mise que le croupier exécute la donne en distribuant deux cartes à face cachée à chaque joueur et s’en sert également deux pour lui, une à face cachée et l’autre à face dévoilée.

Déroulement de la partie

Si dès la première donne un joueur fait Black-Jack (As + figure ou Dix) et la retourne du croupier porte un nombre entre Deux Neuf, le joueur gagne d’emblée ses jetons et le croupier récupère les cartes du joueur. Si cette carte à face découverte du croupier est, toutefois, un As, une figure ou un Dix, alors rien n’est encore joué car l’autre carte non dévoilée du croupier peut encore influencer le jeu. En effet, il y a de fortes chances que le croupier fasse également Black-Jack. Aussi, rien ne se déroule tant que cette carte reste inconnue.

Dans le cas où la retourne du croupier serait un As, alors un joueur peut parier sur cette carte cachée, en pariant que celle-ci vaut 10 points. Ce pari peut courir jusqu’à la moitié de la mise de départ, c’est-à-dire qu’il parie sur le fait que le croupier ait réussi un Black-Jack, lui aussi. Cet évènement s’appelle « assurance », compte tenu que ce pari rapporte le double de la mise si le parieur a deviné juste. D’autre part, si après avoir reçu ces deux cartes du croupier, le joueur pense que les siennes ne valent pas mieux que celles du croupier, il peut décider de se « rendre » tout en demandant déjà au croupier de lui restituer la moitié du montant qu’il a parié. Cependant, si le croupier a fait Black-Jack, cette demande ne saurait être exaucée.

Demande de carte

Mais dans la majorité des cas, le joueur ne fait pas Black-Jack et reçoit des cartes quelconques. Dans ces cas-là, le joueur peut adopter deux conduites possibles : soit laisser passer son tour et déclarer « je passe », soit frapper la table et demander des suppléments de cartes. Dans la seconde option, il reçoit autant de cartes qu’il le souhaite jusqu’à ce qu’il arrête en atteignant 21 ou en la dépassant, auquel cas il crève. Et quand il crève, il laisse aux autres sa mise et jette ses cartes.

Stratégie de jeu

Le Black-Jack a de nombreux adeptes et une table de Black-Jack est toujours très animée dans la mesure où le jeu est assez facile à jouer et que les probabilités de gagner sont assez intéressantes et bien plus importantes que dans beaucoup d’autres jeux. Le Black-Jack requiert quand même une attention et une mémorisation des cartes jouées afin d’affiner la stratégie de la demande des cartes supplémentaires. Autrement dit, si le joueur arrive à se souvenir de toutes les cartes jouées, il peut prévoir si les cartes qui viendront peuvent encore l’amener au Black-Jack ou non. Et il agira en conséquence surtout dans l’importance des paris qu’il va initier. Par exemple, s’il n’a pas vu apparaître plusieurs As et Dix, il peut augmenter sa mise de départ en sentant que le Black-Jack est à sa portée. Ce suivi des cartes qui défilent est utile non seulement pour son jeu mais également pour prévoir celui de ses adversaires.

Le choix de frapper ou de passer son tour obéit toutefois à un minimum de stratégie. En effet, la théorie stipule qu’il serait plus sage de s’arrêter de demander une carte quand la somme arrive à 17. De même, frapper présente moins de possibilité de crever quand les cartes en main valent 8 points ou moins. Naturellement, si la carte visible du croupier n’est pas un As, une figure ou un Dix, alors il ne pourrait jamais faire Black-Jack.

D’autre part, quand un joueur possède deux cartes de la même valeur, il peut scinder sa main en deux mains distinctes mais qui roulent pour une même et unique mise. Et il peut demander des cartes supplémentaires pour ses deux nouvelles mains afin de constituer deux ensembles en vue de réussir un Black-Jack. Cependant, si la paire est formée de deux As, le détenteur n’aura droit qu’à une carte supplémentaire pour chacun de ses As. Et s’il aboutit à un Black-Jack avec ses nouvelles mains, ce ne sera pas considéré comme tel. Mais cela n’empêchera pas de nombreux joueurs d’opter pour cette double main dès qu’ils en ont l’opportunité, surtout quand la carte à face visible du croupier ne vaut pas grand-chose. Il se hasarde alors même à doubler la mise de départ. Mais il peut également doubler la mise dès qu’arrive une paire.

Compte des points

Les figures (Valet, Dame, Roi) valent chacune 10 points et l’As compte 1 point ou 11 points selon la nature des autres cartes avec lesquelles il est combiné. Les autres cartes s’évaluent avec la valeur numérique des chiffres inscrits dessus. Le Black-Jack est une main avec un ensemble de deux cartes composé d’un As et une figure ou un Dix. Il est également appelé « un naturel ». Cette main heureuse fera bénéficier à son propriétaire une fois et demie de la mise initiale. Une main « normale » remportera seulement la mise de départ. Cependant, lors d’un Black-Jack d’un joueur, si le croupier en réussit autant, alors aucun des deux ne gagne et les gains seront remis au gagnant du prochain tour.

Valeur des mains

En Black-Jack, les mains portent des qualifications assez particulières. Ainsi, une main est dite dure si elle comprend un ensemble de cartes (deux) où ne figure pas un As, ou si l’As y est, il ne sera compté obligatoirement qu’à un point sinon le joueur risque de crever. Dans le cas d’absence d’un As, le joueur frappe pour solliciter d’autres cartes si son compte n’est qu’à 8 ou moins. Il n’agira pas de la même manière si son total vaut 17 et plus. Il s’arrête.

La main douce est tout à fait le contraire car elle bénéficie d’un As qui peut basculer en 11 et 1 points. Cette main comporte moins de risque de crever. Elle offre plus de manœuvres au joueur à cause de la souplesse de la valeur de l’As. Ainsi, un joueur expérimenté ne s’arrête qu’à 18 et plus et continue de frapper tant qu’il est en dessous de 18 (17 et moins). De même, lorsqu’il détient une paire d’As ou de Huit, il divise toujours sa main en deux.

Fin de la partie

Si, après toutes les rondes, les uns ont décidé de rester alors que les autres ont crevé, bref qu’aucun n’a réussi un Black-Jack, c’est au tour du croupier de jouer. Il retourne alors sa carte à face cachée. Si le Black-Jack lui sourit, le casino rafle toutes les mises des joueurs. Dans le cas contraire, si les deux cartes du croupier totalise 16 points ou moins, il peut alors rajouter des cartes, avec les faces dévoilées, une par une. Néanmoins, quand il aura atteint les 17 points et plus, il peut s’arrêter. À ce stade, deux cas peuvent se présenter. Le croupier a fait plus de 21 et il crève, et les joueurs empochent la mise. Le croupier n’a pas fait 21 mais un peu moins. On compare alors son total de celui des autres joueurs et s’il y a un joueur qui le dépasse tout en étant au-dessous de 21, alors ce joueur remporte la partie.

Enfin le Black-Jack se joue à partir de 7 ans.

Partagez cette règle

Laisser un commentaire